Qu'est-ce qu'un condominium en immobilier ?

En France, le terme condominium est peu connu, contrairement aux États-Unis, au Canada ou en Asie. Il s'agit d'un type d'immeuble en copropriété qui présente toutefois des différences notables par rapport à ce dernier.

Condominium : de quoi s’agit-il ?    

Dans un immeuble condo, les appartements sont la propriété de plusieurs propriétaires. Chaque copropriétaire est responsable de la gestion des parties communes à hauteur de sa quote-part. En vertu du règlement sur l'affectation et la gestion immobilière, les droits et obligations des propriétaires sont encadrés. L'association des propriétaires est chargée de la gestion du condo. Le propriétaire peut louer son bien, qui est exclusivement sa propriété et correspond à la partie privative. Suivez ce lien pour retrouver une définition plus approfondie du condominium https://www.emprunter-malin.com/condominium-definition/.

A découvrir également : Boostez la créativité et stimulez l'innovation grâce au team building

Quels sont les différents types de condominiums ?

Il existe deux types de condominiums : 

  • le condominium divisé,
  • le condo indivise.

Le condominium divisé

L'immeuble est divisé en fractions, dont une partie qui appartient exclusivement à un copropriétaire et les parties communes. Ces dernières peuvent comprendre des équipements tels que :

Avez-vous vu cela : Pourquoi la traduction en grec est essentielle pour pénétrer un marché rentable ?

  • une piscine, 
  • une salle de gym, 
  • un ascenseur, 
  • une cour, 
  • une cage d'escalier, 
  • un jardin partagé, etc.

Ils ne sont la propriété d'aucun des copropriétaires mais dont tous peuvent profiter.

Dans la déclaration de copropriété, il est possible de préciser que les stationnements sont des parties privatives, et que certaines parties communes sont dédiées à l'usage exclusif d'un copropriétaire. Cette déclaration contient l'acte constitutif de copropriété, le règlement et l'état descriptif des fractions. Ces documents déterminent la destination des parties privatives, leur valeur et la quote-part des charges qui incombent à chaque lot.

En copropriété divisé, l'immeuble est partagé en lots, tout comme en France. Un syndic de copropriété est désigné pour s'occuper de l'administration, de la gestion des finances, de l'entretien des parties communes, de la réalisation des travaux et de la tenue des assemblées générales ainsi que pour tenir à jour le carnet d'entretien.

Le condominium indivise

Un immeuble en copropriété indivise est une entité unique, et non pas subdivisée en plusieurs fractions distinctes. Il peut en résulter d'un héritage par exemple.

Si vous êtes un héritier d'un immeuble et que vous ne possédez pas un ou plusieurs appartements spécifiques, vous avez néanmoins le droit à une part de la propriété. Cependant, pour garantir que chacun des propriétaires respecte ses engagements et ne se voit pas abusé par les autres, une convention d'indivision doit être mise en place. De plus, la gestion de l'immeuble est alors partagée entre tous ses propriétaires.

En conclusion, un condominium en immobilier peut être une propriété divisée entre plusieurs propriétaires. Chaque propriétaire possède une unité fermée, ainsi qu'une partie des espaces communs. Les propriétaires sont généralement régis par une association de copropriété qui régit le fonctionnement de la communauté et régit les règles et les règlements communs. Les condominiums sont une option souvent plus abordable que l'achat d'une maison individuelle et offrent aux propriétaires des avantages tels que des espaces communs, des services et des commodités.